Actualités

Aides travailleur handicapé : Les aides destinées aux employeurs

19/09/22

Soyez la première personne autour de vous à en parler, partagez !

Tous les employeurs peuvent bénéficier d’aides à l’embauche pour un travailleur handicapé. Ceux-ci doivent simplement réaliser leur demande auprès de l’Agefiph.

En plus d’une aide à l’embauche, les entreprises peuvent aussi bénéficier de plusieurs aides destinées à l’accueil, l’intégration ou encore à l’adaptation pour le recrutement du personnel en situation d’handicap.

Retrouvez l’ensemble de ces informations dans cet article !

guide congés payés

L’aide à l’emploi des travailleurs handicapés

Accordée aux employeurs qui embauchent un salarié handicapé et à tout travailleur handicapé indépendant. Cette aide a pour objectif de compenser les différents surcoûts liés aux différentes adaptation d’un poste de travail pour un salarié en situation d’handicap.

Perçue après l’aménagement optimal du poste de travail, l’employeur doit pouvoir prouver l’importance des surcouts en détaillant la nature et le montant des dépenses

Le montant de cette aide est un forfait annuel pouvant aller de 6 000 € à 11 900 €

Pour son obtention, l’employeur doit réaliser une demande auprès de l’Agefiph. L’aide est versée chaque trimestre et accordé pour une durée de 3 ans renouvelable.

Cette aide est non cumulable avec d’autres aides versées par l’ État aux entreprises adaptées.

Aides travailleur handicapé : Accueil, intégration et évolution professionnelle

Accordée aux employeurs d’une personne handicapée en CDI ou CDD de 6 mois minimum, l’aide a pour objectif de faciliter l’embauche d’un travailleur handicapé ainsi que son évolution professionnelle.

Cette aide peut servir à financer :

  • L’accueil et l’intégration de la personne nouvellement recrutée,
  • L’accompagnement sur un nouveau poste. (évolution ou mobilité professionnelle)

L’employeur doit pouvoir prouver les dépenses liées aux mesures mises en œuvre. Le montant de l’aide est de 3 150 € maximum.

Comme pour l’aide précédente, l’employeur doit en faire la demande auprès de l’Agefiph. Cette aide est quant à elle cumulable avec les autres aides délivrées par l’État.

L’aide est renouvelable en cas d’évolution ou de mobilité professionnelle pour un même salarié.

Aide à l’adaptation des situations de travail

Accordé aux employeurs d’un salarié handicapé pour lequel la médecine du travail atteste l’aggravation du handicap ou une évolution du contexte de travail. L’aide permet de financer des moyens techniques, humains et/ou organisationnels permettant d’adapter le poste d’une personne en situation d’handicap.

Pour en bénéficier, l’employeur doit faire une demande auprès de l’Agefiph qui contient l’avis médical reconnaissant l’aggravation du handicap.

Le montant de l’aide est évalué en fonction de chaque situation. S’agissant d’une aide ponctuelle, l’entreprise doit effectuer une demande RLH (Reconnaissance de lourdeur du handicap) pour que cette aide soit durable.

Cette aide est cumulable avec les autres aides de l’État et est renouvelable selon certaines situations :

  • Évolution de la situation de travail
  • Obsolescence liée à l’évolution technologique
  • Usure du matériel
  • Aggravation du handicap

Aides travailleur handicapé : Le maintien dans l’emploi

Accordée aux employeurs d’un salarié handicapé à condition que la médecine du travail atteste l’aggravation du handicap ou l’évolution du contexte professionnel.

L’aide a pour objectif de financer les différents frais consacrés à l’étude de solutions pour maintenir dans l’emploi un travailleur handicapé.

Le montant de l’aide est de 2 100 €

La demande d’aide s’effectue auprès d’un conseiller de Cap emploi.

L’aide est cumulable mais n’est pas renouvelable.

Aide à l’embauche en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation

Accordée aux employeurs qui souhaitent recruter une personne handicapée en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.

L’aide est accordée si le contrat signé est d’une durée d’au moins 6 mois et de 24 heures par semaine minimum. (16h si dérogation)

Le montant maximum de l’aide est de 3 000 € pour un contrat d’apprentissage et de 4 000 € pour un contrat de professionnalisation.

La demande est à réaliser auprès de l’Agefiph

L’aide est proportionnelle à la durée du contrat de travail, et commence à partir du 6e mois travaillé.

Cumulable avec d’autres aides et renouvelable en cas de poursuite d’études, l’aide peut aussi être prolongée en cas de redoublement du salarié.

Aide à la formation pour le maintien dans l’emploi

Accordé aux employeurs d’une personne handicapée ou à un travailleur indépendant handicapé.

La condition est que la médecine du travail atteste que le contexte de travail n’est plus adapté au handicap, ou qu’une aggravation du handicap rend difficile le maintien dans l’emploi.

Cette aide a pour objectif de financer les coûts pédagogiques de formations qui permettent le maintien d’une personne à son poste. Pour ce faire, son emploi actuel doit être menacé (la situation de travail n’est plus adaptée au handicap).

Le montant de l’aide dépend des co-financements prévus (Ex : Opco).

Cette aide est renouvelable et cumulable avec d’autres aides.

Pour en bénéficier, l’employeur doit faire une demande auprès de l’Agefiph.

Vous souhaitez en savoir plus sur les aides à l’embauche destinées aux entreprises ?

Source : Service public

externalisez la paie avec unit rh

Vous aimerez aussi

Actualités

La sévérité de la mise en place de la convention de forfait jours

La sévérité de la mise en place de la convention de forfait jours

La convention de forfait jours La convention de forfait jours est un contrat individualisé impérativement écrit qui régit les modalités de temps de travail du salarié décompté en jours et non en heures. L’accord du salarié est obligatoire et sa signature doit être...

Guides

Le Guide des Procédures de fin de contrat

Le Guide des Procédures de fin de contrat

Respect de la procédure de licenciement, de démission ou de rupture conventionnelle, calcul des délais à observer, du montant des indemnités de fin de contrat à verser, sans oublier la liste des documents à remettre au collaborateur au moment de son départ. Notre...

Fiches pratiques

Offboarding : Checklist de sortie d’un collaborateur

Offboarding : Checklist de sortie d’un collaborateur

Sortie d'un collaborateur : Votre checklist d'Offboarding Notre check list du départ du salarié vous accompagne à travers les démarches liées à la rupture du contrat de travail. Vous adoptez les réflexes d’une sortie de l’entreprise réussie.  L'offboarding est le...

Économisez des heures de recherches et restez à la pointe des dernières actualités !

En vous abonnant à notre Newsletter, vous prenez connaissance et acceptez notre Politique de confidentialité.

Vous vous êtes abonné avec succès !