Actualités

Réduction cotisations salariales sur les heures supplémentaires et complémentaires

8/04/19

Soyez la première personne autour de vous à en parler, partagez !

Le décret n° 2019-40 du 24 janvier 2019 est venu fixer à 11,31 % le taux de réduction des cotisations salariales sur les heures supplémentaires (et complémentaires).

Toutefois, aux termes d’une publication du 5 février 2019 le site de l’URSSAF nous précise que ce taux peut être inférieur à 11,31 %.

guide congés payés

Réduction de cotisations salariales : Rappel de la règlementation en vigueur

Le décret du 24 janvier 2019, dont la publication est intervenue au Journal Officiel le 25, fixe le taux d’exonération applicable aux cotisations salariales dues sur les heures supplémentaires et complémentaires.

Ce taux est fixé à 11,31 %.

Pour en savoir plus sur les exonérations de cotisations et/ou au versement d’aides spécifiques, consultez notre article relatif aux Exonérations et aides au paiement pour les entreprises.

Analyse de la publication de l’URSSAF du 5 février 2019

​Quelle est la composition du taux de 11,31% ?

Le taux de 11,31 % est atteint pour un salarié en tranche 1 (dans les conditions de répartition de droit commun). Ce taux est déterminé comme suit :

  • Cotisations salariales vieillesse : 7,30 % (dont 0,40 % sur la totalité de la rémunération et 6,90 % dans la limite du plafond) ;
  • Cotisations salariales de retraite complémentaire sur la tranche 1 (salaire jusqu’au plafond de la Sécurité sociale : 3,15 %) ;
  • Contribution d’équilibre général (CEG) sur la tranche 1 : 0,86 %.

Prenons un exemple pour comprendre :

  • Le montant des heures supplémentaires s’élève à 200 € (rémunération des heures supplémentaires, majoration comprise) ;
  • Le total des cotisations salariales d’assurance vieillesse et de retraite complémentaire est de 11,31 %;
  • La réduction salariale sera alors de 200 €x 11,31 % = 22,62 €, à déclarer via le code type de personnel (CTP) de déduction 003

​Réduction de cotisations salariales : Le taux peut éventuellement être inférieur à 11,31 %

La publication du site de l’URSSAF nous apporte une précision importante : lorsque le total des cotisations conduit à un total inférieur à 11,31% c’est ce taux inférieur qu’il convient d’appliquer et non celui de 11,31 %

Prenons un exemple pour comprendre :

  • Le montant des heures supplémentaires s’élève à 500 € (rémunération des heures supplémentaires, majoration comprise) ;
  • Le total des cotisations salariales d’assurance vieillesse et de retraite complémentaire est de 10,00 % ;
  • La réduction salariale sera alors de 500 € x 10,00 % = 50,00 €, à déclarer via le code type de personnel (CTP) de déduction 003.

​Le taux est plafonné à 11,31 %

La publication nous apporte également cette information importante :

  • Lorsque la somme des taux de cotisations salariale vieillesse et retraite complémentaire est supérieure à 11,31 %, c’est le taux de 11,31 % qui est retenu.

Le taux de 11,31 % doit être retenu en cas d’exonération ou montants forfaitaires cotisations

En cas d’application d’une exonération totale ou partielle de cotisations salariales de Sécurité sociale, de taux réduit, d’assiette ou de montants forfaitaires de cotisations ; la réduction s’applique dans la limite des cotisations effectivement à la charge du salarié, la limite de 11,31 % devant toujours être appliquée

​Une imputation aux seules cotisations URSSAF

Le montant de réduction ainsi déterminé est imputé sur les cotisations d’assurance vieillesse dues à l’Urssaf au titre de l’ensemble de la rémunération du salarié ;

Les cotisations salariales de retraite complémentaire doivent être déclarées et payées de manière habituelle auprès de l’institution de retraite complémentaire.

Sources : Urssaf.fr

externalisez la paie avec unit rh

Vous aimerez aussi

Actualités

La sévérité de la mise en place de la convention de forfait jours

La sévérité de la mise en place de la convention de forfait jours

La convention de forfait jours La convention de forfait jours est un contrat individualisé impérativement écrit qui régit les modalités de temps de travail du salarié décompté en jours et non en heures. L’accord du salarié est obligatoire et sa signature doit être...

Guides

Le Guide des Procédures de fin de contrat

Le Guide des Procédures de fin de contrat

Respect de la procédure de licenciement, de démission ou de rupture conventionnelle, calcul des délais à observer, du montant des indemnités de fin de contrat à verser, sans oublier la liste des documents à remettre au collaborateur au moment de son départ. Notre...

Fiches pratiques

Offboarding : Checklist de sortie d’un collaborateur

Offboarding : Checklist de sortie d’un collaborateur

Sortie d'un collaborateur : Votre checklist d'Offboarding Notre check list du départ du salarié vous accompagne à travers les démarches liées à la rupture du contrat de travail. Vous adoptez les réflexes d’une sortie de l’entreprise réussie.  L'offboarding est le...

Économisez des heures de recherches et restez à la pointe des dernières actualités !

En vous abonnant à notre Newsletter, vous prenez connaissance et acceptez notre Politique de confidentialité.

Vous vous êtes abonné avec succès !