Actualités

Les procédures à respecter pour l’embauche d’un salarié étranger

24/10/22

Soyez la première personne autour de vous à en parler, partagez !

Dans le cadre du conflit ukrainien, le Conseil de l’Union Européenne a instauré, à compter de sa décision du 4 mars 2022, que tout déplacé ukrainien postérieurement au 24 février 2022 soit placé sous protection temporaire, ce qui donne automatiquement autorisation de travail dans l’Etat d’accueil.

guide congés payés

Rappel

L’employeur désirant embaucher un salarié étranger doit vérifier s’il a le droit de travailler en France. Le salarié doit être titulaire d’une autorisation de travail s’il n’est pas originaire d’un pays membre de l’Espace Économique Européen (EEE), de la Suisse, de Monaco, d’Andorre ou de Saint-Marin

Dans le cadre de la réforme globale de l’immigration professionnelle, la gestion du service de main d’œuvre étrangère confiée au ministère du travail est transférée aux services du ministère de l’intérieur. Ce transfert s’accompagne d’une simplification réglementaire et d’une dématérialisation des procédures.

Emplois d’un salarié étranger : L’Analyse de notre Juriste

L’ensemble des documents nécessitant une autorisation d’emploi ou non

Les salariés étrangers dispensés d’autorisation de travail sont ceux listés au nouvel article R. 5221-2 du Code du travail. Il s’agit notamment des ressortissants des Etats membres de l’UE, des salariés détachés, des titulaires de la carte de résident, des titulaires de la carte de séjour temporaire ou pluriannuelle « vie privée et familiale », des titulaires de la carte de séjour pluriannuelle « passeport talent », « salarié détaché ICT », « étudiant », « bénéficiaire de la protection subsidiaire », des titulaires d’un visa d’une durée supérieure à 3 mois.

Les salariés étrangers qui bénéficient d’une autorisation de travail préalable et qui peuvent exercer lorsqu’ils sont titulaires d’un titre de séjour sont ceux listés au nouvel article R. 5221-3, I du Code du travail. Il s’agit notamment des titulaires d’une carte de séjour temporaire « travailleur temporaire », « salarié » et des titulaires d’une carte de séjour pluriannuelle « travailleur saisonnier ». 

Les salariés étrangers devant disposer d’une autorisation de travail en plus de leur titre sont ceux listés au nouvel article R. 5221-3, II du Code du travail. Il s’agit notamment des titulaires d’une carte de séjour temporaire ou pluriannuelle « étudiant » et des titulaires de l’attestation délivrée au demandeur d’asile.

La procédure de demande des autorisations de travail

Pour embaucher un salarié étranger, l’employeur doit procéder à la demande d’autorisation de travail pour le salarié concerné au moins deux mois avant l’embauche du salarié. Sa demande doit être réalisée auprès du préfet de département, qui dispose de deux mois à compter du dépôt de la demande pour donner sa réponse. Au terme de ce délai, l’absence de réponse est considérée comme un refus.

Dans le cas où le salarié possède déjà un titre l’autorisant à travailler, l’employeur doit effectuer la vérification auprès du préfet au moins deux jours ouvrables avant l’embauche effective du salarié. L’administration dispose du même délai pour donner une réponse explicite et en cas de refus, la décision doit être justifiée et mentionner les voies de recours possibles. A défaut de réponse dans les deux jours, la demande est considérée acceptée et l’employeur est libéré de son obligation de s’assurer de l’existence de l’autorisation de travail.

L’immatriculation du salarié étranger

Si l’autorisation de travail est accordée, l’employeur doit ensuite immatriculer le salarié auprès de la CPAM ou de la MSA. Le salarié doit lui fournir un titre de séjour et un document d’état civil permettant de l’identifier et présentant des garanties d’authenticité suffisantes.

Si les documents sont validés par la CPAM, elle fournit au salarié un numéro d’identification d’attente et transmet le dossier à la Caisse nationale d’assurance vieillesse qui se prononce et attribue ou non un numéro de sécurité sociale.

En revanche, si un document manque, la CPAM informe que le salarié dispose de 3 mois pour produire le document manquant. Au terme de ce délai, la CPAM effectue une mise en demeure de produire les éléments manquants sous un nouveau délai de 3 mois, sous peine qu’elle suspende les prestations et allocations accordées au salarié. Elle dispose ensuite elle-même de 3 mois pour se prononcer sur le dossier, que la production du document manquant soit possible ou non.

La dématérialisation de la demande d’autorisation

Depuis le 6 avril, les demandes d’autorisation de travail pour recruter un salarié étranger s’effectuent en ligne sur le site administration-etrangers-en-France.interieur.gouv.fr. 

La liste des pièces à fournir à l’appui de la demande, consultable sur l’arrêté cité ci-dessous, est également simplifiée.

externalisez la paie avec unit rh

Vous aimerez aussi

Actualités

La sévérité de la mise en place de la convention de forfait jours

La sévérité de la mise en place de la convention de forfait jours

La convention de forfait jours La convention de forfait jours est un contrat individualisé impérativement écrit qui régit les modalités de temps de travail du salarié décompté en jours et non en heures. L’accord du salarié est obligatoire et sa signature doit être...

Guides

Le Guide des Procédures de fin de contrat

Le Guide des Procédures de fin de contrat

Respect de la procédure de licenciement, de démission ou de rupture conventionnelle, calcul des délais à observer, du montant des indemnités de fin de contrat à verser, sans oublier la liste des documents à remettre au collaborateur au moment de son départ. Notre...

Fiches pratiques

Offboarding : Checklist de sortie d’un collaborateur

Offboarding : Checklist de sortie d’un collaborateur

Sortie d'un collaborateur : Votre checklist d'Offboarding Notre check list du départ du salarié vous accompagne à travers les démarches liées à la rupture du contrat de travail. Vous adoptez les réflexes d’une sortie de l’entreprise réussie.  L'offboarding est le...

Économisez des heures de recherches et restez à la pointe des dernières actualités !

En vous abonnant à notre Newsletter, vous prenez connaissance et acceptez notre Politique de confidentialité.

Vous vous êtes abonné avec succès !