Actualités

Comment se calculent les IJSS maladie et maternité ?

16/04/21

Soyez la première personne autour de vous à en parler, partagez !

Du nouveau pour le calcul des IJSS maladie et maternité, et la détermination des salaires de référence ! 

Un décret du 12 avril 2021 vient modifier les règles de calcul des indemnités journalières maladie et maternité. Les règles de reconstitution du salaire au cours de la période de référence sont aménagées en vue de tenir compte des assurés ayant plusieurs activités successives ou concomitantes. On notera également un changement de dispositions relatives à l’information de l’employeur en matière de congé d’adoption.

guide congés payés

Téléchargez notre tableau récapitulatif des valeurs clés en Paie pour connaître la valeur maximale de vos IJSS

Pour en savoir plus : « Arrêt de travail : Indemnités, reprise, inaptitude, tout ce que vous devez savoir« 

Rappel

Le salarié bénéficiaire d’un arrêt maladie peut se voir attribuer, sous conditions, des indemnités journalières calculées à partir de ses salaires bruts antérieurs pour compenser sa perte de revenu.

Jusqu’à présent, l’indemnité représentait 50 % du gain journalier de base, qui se calcule en retenant 1/91,25 du montant des trois dernières paies des mois civils antérieurs à la date de l’interruption de travail (article R. 323-4 du Code de la Sécurité sociale). 

Le salaire de référence est pris en compte dans la limite de 1,8 fois le Smic mensuel (soit 2 798,24 € en 2021). 

Calcul des IJSS maladie et maternité

Applicable dès le 14 avril 2021, à l’exception des nouvelles dispositions relatives au salaire rétabli, initialement applicable à partir du 1er octobre 2022, reporté au 1er juin 2024. 

Applicable aux salariés en arrêt de travail pour maladie, maternité ou adoption.

IJSS maladie et maternité – L’Analyse de notre Juriste

Une formule de calcul rafraîchie 

Le terme « gain journalier » est définitivement remplacé par le « revenu d’activité antérieur » pour le calcul des IJ maladie comme maternité.

La revalorisation de l’indemnité journalière

Le décret supprime toute possibilité de revalorisation du taux de remplacement de l’IJ en cas d’augmentation des salaires lorsque la durée de l’arrêt est supérieure à 3 mois. Il réécrit également le code de la sécurité sociale pour définitivement supprimer toute majoration de taux liée à la composition familiale. 

Modification de la règle du rétablissement de salaire

La règle relative au salaire rétabli au cours de la période de référence est réécrite.  

A compter d’octobre 2022 : 

A la date d’interruption du travail, le salarié est considéré comme n’ayant pas perçu de revenus d’activité pendant tout ou partie de la période lorsque :

  • Il débute une activité au cours d’un mois de la période de référence ;
  • L’activité a pris fin pendant la période de référence ;
  • L’assuré n’a pas travaillé, au cours d’un ou plusieurs mois de la période de référence, par suite de maladie, accident, maternité, chômage involontaire total ou partiel ou en raison de la fermeture de l’établissement employeur à la disposition duquel reste l’assuré ou encore en cas de congé non payé à l’exclusion des absences non autorisées, de service militaire ou appel sous les drapeaux.

S’il a perçu des revenus, à une ou plusieurs reprises au cours de la période, les revenus antérieurs sont déterminés en divisant les salaires perçus par la ou les périodes de jours calendaires travaillées auxquels ils correspondent ;

S’il n’a perçu aucun revenu au cours de la période, les revenus antérieurs sont déterminés en divisant les salaires perçus au cours des jours calendaires travaillés depuis la fin de la période de référence par la période de jours calendaires travaillés auxquels ils correspondent. 

Cette référence au « jour calendaire travaillé » remplace la référence au « gain journalier de base » qui existait jusqu’à présent (article R. 323-8 du Code de Sécurité sociale). 

Pour les arrêts prescrits à compter du 15 avril 2021, et jusqu’au 30 septembre 2022, les revenus antérieurs sont déterminés ainsi : 

  • Si une activité débute au cours d’un mois de la période de référence OU prend fin pendant cette même période, le revenu est calculé pour l’ensemble du mois sur la base du revenu journalier effectivement perçu ;
  • Si l’assuré n’a pas travaillé au cours d’un ou plusieurs mois de la période de référence par suite de maladie, accident, maternité, chômage involontaire total ou partiel ou en raison de la fermeture de l’établissement employeur à la disposition duquel reste l’assuré ou encore en cas de congé non payé à l’exclusion des absences non autorisées, de service militaire ou appel sous les drapeaux, le revenu est calculé pour l’ensemble du ou des mois concernés : 

– S’il a perçu des revenus à une ou plusieurs reprises, à partir du revenu journalier effectivement perçu ;

– S’il n’a perçu aucun revenu, à partir du revenu journalier effectivement perçu au cours des jours travaillés depuis la fin de la période de référence.

Information de l’employeur facilitée pour le congé d’adoption

Désormais, le salarié bénéficiaire d’un congé d’adoption n’est plus tenu d’informer par lettre recommandée son employeur de la prise de son congé. 

Elargissement du congé de maternité

Une nouvelle précision s’applique au congé de maternité. Les salariées bénéficient du congé même si l’enfant n’est pas né vivant au terme de 22 semaines d’aménorrhée.

Sources : Décret n° 2021-428 du 12 avril 2021 relatif au calcul des indemnités journalières maladie et maternité (JO du 13)

externalisez la paie avec unit rh

Vous aimerez aussi

Actualités

La sévérité de la mise en place de la convention de forfait jours

La sévérité de la mise en place de la convention de forfait jours

La convention de forfait jours La convention de forfait jours est un contrat individualisé impérativement écrit qui régit les modalités de temps de travail du salarié décompté en jours et non en heures. L’accord du salarié est obligatoire et sa signature doit être...

Guides

Le Guide des Procédures de fin de contrat

Le Guide des Procédures de fin de contrat

Respect de la procédure de licenciement, de démission ou de rupture conventionnelle, calcul des délais à observer, du montant des indemnités de fin de contrat à verser, sans oublier la liste des documents à remettre au collaborateur au moment de son départ. Notre...

Fiches pratiques

Offboarding : Checklist de sortie d’un collaborateur

Offboarding : Checklist de sortie d’un collaborateur

Sortie d'un collaborateur : Votre checklist d'Offboarding Notre check list du départ du salarié vous accompagne à travers les démarches liées à la rupture du contrat de travail. Vous adoptez les réflexes d’une sortie de l’entreprise réussie.  L'offboarding est le...

Économisez des heures de recherches et restez à la pointe des dernières actualités !

En vous abonnant à notre Newsletter, vous prenez connaissance et acceptez notre Politique de confidentialité.

Vous vous êtes abonné avec succès !